Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Racing – ASM : L’ASM en démonstration

Le samedi 2 septembre 2018, le Racing 92 accueillait l’ASM Clermont à la Paris Défense Arena. Deuxième match cette saison de Top 14, l’affiche nous promettait du beau jeu après les résultats respectifs des deux équipes au match précédent. Ce match a tenu toutes ses promesses, retour sur celui-ci.

Le film du match

La première période est, malgré le score à la mi-temps (19 à 3 pour l’ASM) assez équilibré. En effet il y plusieurs grosses actions d’un côté et de l’autre et une grosse défense aussi. Clermont est cependant parvenu à se détacher grâce à sa mêlée dominatrice et grâce à un coup de génie de Camille Lopez qui sert parfaitement Wesley Fofana sur un coup de pied rasant. En deuxième mi-temps, c’est un tout nouveau match qui se lance, Virimi Vakatawa parvient en effet à marquer dès le retour sur la pelouse. La défense clermontoise, jusque-là irréprochable, se fait cueillir à froid. Le Racing semble relancé mais un premier carton jaune à la 52ème minute viendra tout gâcher (cf Les faits marquants). Clermont en profite plus tard en marquant deux essaies en 5 minutes (61ème par Peter Bentham et 65ème par Damian Penaud). Clermont domine cette seconde période et malgré un essai de Simon Zebo (arrière du Racing) en fin de match, le Racing s’incline 17-40.

Les faits marquants

Durant ce match, 3 cartons jaunes ont été distribués par l’arbitre. Le premier pour Bernard Le Roux (Racing) à la 52ème pour un plaquage dangereux sur Wesley Fofana (les supporters Clermontois réclamaient un rouge). Le second encore une fois pour le Racing mais cette fois à l’encontre du pilier Cedate Gomes Sa qui paie l’indiscipline du Racing en mêlée depuis le début de match. Ces deux cartons jaunes ont permis à Clermont de marquer 2 essaies et ainsi de s’envoler au score. Ces deux cartons sont en partis responsables du naufrage du Racing contre Clermont. Enfin, le troisième jaune a été donné à Wesley Fofana (ASM), à la 68ème minute, pour une corde à linge sur Teddy Thomas qui était alors en train de slalomer dans la défense clermontoise. Malgré de nombreux temps fort la défense des jaunes et bleus écœure les assauts répétitifs des ciels et blancs. Le Racing, à la différence de Clermont, n’aura pas su profiter de sa domination.

Les choses à retenir

Côté Clermont, ce match pourra servir de référence pour le reste de la saison, leur défense est irréprochable et leur attaque réaliste et alterne bien entre jeu direct et jeu au pied. En continuant ainsi l’ASM peut espérer de bons résultats en fin de saison. Cependant le Racing va devoir travailler sur la mêlée, secteur dans lequel le Racing a été pénalisé en répétition. La défense est parfois en retard mais à 15 contre 15 le Racing a su bien réagir au jeu clermontois sauf sur l’essai de Fofana. L’attaque aussi est bonne mais la défense clermontoise a su faire déjouer la ligne des trois-quarts du Racing.

 

Cette victoire de l’ASM a mis fin à une série d’invincibilité du Racing à la Paris Défense Arena et montre à quel point l’attaque clermontoise est redoutable (plus de 100 points marqués en deux matchs). La semaine prochaine, le Racing reçoit le SU Agen, match dans lequel le Racing aura à cœur de se relancer devant son public. L’ASM, quant à lui, reçoit le Stade Français Paris actuel second du championnat, un match crucial pour les deux équipes qui prétendent toutes deux au titre de champion.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :